21 octobre 2020

---

"Ecrire c'est résister" disait  Luis Sepulveda. Gageons que nous aurons bien besoin de résister avec les temps qui s'annoncent et, pour cela, nous vous proposons d'aller un peu plus loin que le refrain et le premier couplet de l'Internationale, même si notre époque sait créer ses propres chansons de combat. Vous avez peut-être besoin aussi, après ces temps de confinement, de comprendre pourquoi vous avez autant de mal à garder vos distances avec autrui ou bien, au contraire, pourquoi ces injonctions de distanciation sociale vous paraissent d'heureuses dispositions: alors lisez "La Dimension cachée ". Et si vous en avez plus qu'assez d’entendre parler de la Covid-19, prenez de purs moments de distraction avec le Ruban moucheté de Sherlock Holmes ou "L'Homme et la marionnette" de Georges Anquetil. 

Si cette lettre vous plaît et que vous souhaitez la partager, n'hésitez pas à la transférer en indiquant la procédure pour s'abonner: il suffit d'aller sur www.cerr.fr et de donner votre adresse mail en cochant la bonne case, puis de confirmer en cliquant sur le mail que vous aurez reçu par la suite (pour éviter que n'importe qui abonne n'importe qui!).

ON EN PARLE EN CE MOMENT Luis Sepulveda

Luis Sépulveda, écrivain chilien, est mort du coronavirus le 16 avril dernier à l'âge de 70 ans. Militant de gauche, proche de Salvador Allende, il a été condamné à 28 ans de prison pour trahison et conspiration. Libéré après deux ans et demi de détention, il est exilé en Suède pendant 7 ans. Il voyage alors en Amérique latine et s'engage aux côtés des sandinistes au Nicaragua, puis passe sept mois pour une mission de l’Unesco dans une tribu d’Indiens Shuars en Amazonie.

Il s'installe finalement dans les Asturies, région dont il louait la tradition de lutte politique.

Un nom de torero est un thriller mettant en scène un ancien guérillero des révolutions perdues d'Amérique latine. Le Monde du Bout du monde est un roman écologique dans la veine des romans d'un autre compatriote, Francesco Coloane. Dans les deux récits policiers du troisième ouvrage Yacaré - Hot line, et dans le "Journal d'un tueur sentimental"  le ton est plus léger, même si la critique politique et écologique est toujours présente. 

Luis Sépulveda. Le Monde du Bout du monde. Points 1995. 0,50 €. Un Nom de torero.  Points 1996. 0,50 €. Yacaré, Hot Line.  Le Grand livre du Mois; 1999. 1 €. Journal d'un tueur sentimental. Métailié 1998. 1€

 

---

UN  OUVRAGE À ADOPTER. IL EST  DANS NOS RAYONS DEPUIS LONGTEMPS. La Dimension cachée. 

Anthropologue américain ayant effectué de nombreux voyages en Amérique du sud, Asie et Europe, Edward T. Hall s'est notamment consacré aux problèmes des relations interculturelles et aux difficultés de la communication par delà les frontières. Il se demande comment l'homme utilise l'espace, qu'il maintient entre lui et les autres ainsi que celui qu'il construit autour de lui. Il soutient la thèse selon laquelle la façon que l'homme a d'utiliser l'espace fait partie des dimensions inconscientes, cachées, de notre expérience.

L'ouvrage date de 1966, certaines de ces affirmations sont sans doute obsolètes, il n'en reste pas moins passionnant à lire.

La Dimension cachée. Edward T. Hall. Points Essais 1971. 1,50€

---

C'EST CHOUETTE ET CE N'EST PAS CHER ! L'Aventure du ruban moucheté. Les Enquêtes de Sherlock Holmes.

Une jeune fille affolée réveille à l'aube Sherlock Holmes et son ami Watson : sa sœur a péri brusquement dans des circonstances inexpliquées...

Ce bref récit très classique sur le motif de la chambre close est une des premières nouvelles écrites par Conan Doyle. Elle est parue pour la première fois en 1892 das la revue britannique Strand magazine.

Les éditions Sarbacane ont réédité ce récit dans un album grand format illustré par Chantal Espié.

On prend beaucoup de plaisir à regarder ces grandes peintures représentant des décors victoriens aux tons sombres, pleines de jeux d'ombres, de profondeurs et de symétries, reflets de l'esprit logique et peu sentimental du célèbre détective. 

L'Aventure du ruban moucheté. Les Enquêtes de Sherlock Holmes. Sarbacane. 2009. 5€

 

 

---

LA SURPRISE DU JOUR : Un livre en forme d'éventail.

L'homme et la marionnette ou la revanche du pantin.

L'histoire de cet ouvrage sort de l’ordinaire. L'auteur, Georges Anquetil (1888-1945), fonde en janvier 1927 une société anonyme dite du "Groupement national de la Baie du Mont Saint-Michel" dont il détient la majorité des actions. Par une publicité adroite, il fait monter les titres et vend les siens au meilleur cours. En 1928, il est inculpé d'escroquerie, complicité et recel. C'est pendant sa détention préventive qu'il écrit l’Homme et la marionnette, qui se veut une suite inversée de l'Homme et le pantin de Pierre Louys.

Si l’œuvre en elle même n'est guère intéressante, reconnaissons que l’objet livre est original.

Georges-Anquetil. L'Homme et la marionnette ou la revanche du pantin. 1930. 10€

 

---

LE TEXTE DU JOUR :  L'Internationale.

       Eugène Pottier est un ouvrier chansonnier, membre de la 1ère internationale qui a participé à la révolution de 48 et à la Commune de Paris. Il publie L’Internationale pour la première fois en 1887 et l'accompagne de l'inscription suivante : Paris Juin 1871, ce qui fait dire à certains que le poème aurait été écrit pendant la Commune.

          Ce n'est qu'en 1888 que le poème de Pottier est mis en musique par un ouvrier lillois, Pierre Degeyter, ce qui vaut à ce dernier d'être licencié de son entreprise et inscrit sur la liste noire du patronat. La chanson est donc d'abord le chant des ouvriers de la Fédération du Nord du Parti ouvrier français (POF).

        En 1896, le XIVème congrès se tient à Lille. Il accueille des délégués venus de la France entière et des délégués des pays étrangers. La chanson est alors reprise en chœur par les 20.000 participants français, allemands et espagnols.

Elle fera le tour de la terre.

Et pour ceux qui veulent en savoir plus, on vous recommande le site de La Bibliothèque nationale de France,

http://classes.bnf.fr/pdf/Revol7_Internationale.pdf

https://www.persee.fr/doc/rhmc_0048-8003_1974_num_21_2_2300

ET bien sûr, on ne résiste pas à reproduire ici le texte complet. A noter que le couplet 5, dit "couplet des généraux" a longtemps été censuré car il était considéré comme une incitation au meurtre d'officiers. 

Couplet 1

Debout ! les damnés de la terre !

Debout ! les forçats de la faim !

La raison tonne en son cratère,

C’est l’éruption de la fin.

Du passé faisons table rase,

Foule esclave, debout ! debout !

Le monde va changer de base :

Nous ne sommes rien, soyons tout !

 

Refrain (2 fois sur deux airs différents)

C’est la lutte finale

Groupons-nous, et demain,

L’Internationale,

Sera le genre humain.

 

Couplet 2

Il n’est pas de sauveurs suprêmes,

Ni Dieu, ni César, ni tribun,

Producteurs sauvons-nous nous-mêmes !

Décrétons le salut commun !

Pour que le voleur rende gorge,

Pour tirer l’esprit du cachot,

Soufflons nous-mêmes notre forge,

Battons le fer quand il est chaud !

 

Couplet 3

L’État opprime et la loi triche,

L’impôt saigne le malheureux ;

Nul devoir ne s’impose au riche,

Le droit du pauvre est un mot creux.

C’est assez languir en tutelle,

L’égalité veut d’autres lois :

« Pas de droits sans devoirs, dit-elle,

Égaux, pas de devoirs sans droits ! »

 

Couplet 4

Hideux dans leur apothéose,

Les rois de la mine et du rail,

Ont-ils jamais fait autre chose,

Que dévaliser le travail ?

Dans les coffres-forts de la bande,

Ce qu’il a créé s’est fondu.

En décrétant qu’on le lui rende,

Le peuple ne veut que son dû.

 

Couplet 5

Les Rois nous saoulaient de fumées,

Paix entre nous, guerre aux tyrans !

Appliquons la grève aux armées,

Crosse en l’air et rompons les rangs !

S’ils s’obstinent, ces cannibales,

À faire de nous des héros,

Ils sauront bientôt que nos balles

Sont pour nos propres généraux.

 

Couplet 6

Ouvriers, Paysans, nous sommes

Le grand parti des travailleurs ;

La terre n’appartient qu’aux hommes,

L'oisif ira loger ailleurs.

Combien de nos chairs se repaissent !

Mais si les corbeaux, les vautours,

Un de ces matins disparaissent,

Le soleil brillera toujours !

 

Partition de l'internationale : 1€.

 

Nous avons reçu plein de partitions anciennes (chansons des années 20 à 40 ) rangées dans des classeurs par ordre alphabétique de titres, n'hésitez pas à feuilleter les classeurs. Elles sont presque toutes à 0,50 € pièce.

---

INFORMATIONS PRATIQUES

Le prix des livres

Livres de poche: à partir de 0,50€

Livres grand format: à partir de 1€

Livres avec gommettes bleues: 2 ex – 0,50 €

Livres avec gommettes vertes: 5 ex – 0,50

Livres enfants : prix étiqueté

Beaux livres,livres spécialisés: prix étiqueté

Livres anciens: prix à l'intérieur de l'ouvrage

Les livres sur Le Bon coin: cliquer ici

Nous mettons sur « Le Bon coin » les livres qui ont un peu de valeur : livres spécialisés, livres un peu anciens ou ouvrages non réédités. En général, ils sont à plus de 10 euros.

Nous écrire: librairie@cerr.fr. Réponse dans la semaine.

Si vous recevez ce mail, c'est parce que votre adresse est tombée, pas du tout malencontreusement, dans notre escarcelle. Dans le cas où vous ne souhaiteriez plus recevoir de nos nouvelles, cliquez sur les liens ci-dessous.