Le 8 mars 2020 est derrière nous et quel 8 mars ! On s'en souviendra certainement comme d'une date importante dans l'histoire de la très longue conquête des droits des femmes. En attendant, nous vous avons sélectionné une page sur la façon dont on parlait des femmes de lettres du 19ème siècle dans un manuel de l’Éducation Nationale de 1950. Et gageons que tout sexisme n'a pas disparu aujourd'hui des manuels scolaires, il suffit d'avoir l’œil.

Si vous êtes en quête de propos misogynes, vous pouvez aussi vous plonger dans les chansons de soldat de la fin du 19ème, certains passages sont très délicats. 

Persévérons dans notre mauvais esprit en nous plongeant dans la lecture des polars nordiques très critiques envers l'hypocrisie des sociales-démocraties, même si depuis le jeudi 12 mars 2020, il semblerait que le service public soit soudain rentré en grâce.  

Dans le très beau livre de René Hausman, "La Forêt secrète", ne craignez pas la chauve- souris, à l'époque, elle n'était pas soupçonnée de transmettre le Covid19.

Le mois de mars est aussi  le mois du printemps des poètes, laissez-vous prendre par la lecture des poèmes de Philippe Jaccottet témoignant d'une esthétique de la mesure et du non-dit.

Si cette lettre vous plaît et que vous souhaitez la partager, n'hésitez pas à la transférer en indiquant la procédure pour s'abonner: il suffit d'aller sur www.cerr.fr et de donner votre adresse mail en cochant la bonne case, puis de confirmer en cliquant sur le mail que vous aurez reçu par la suite (pour éviter que n'importe qui abonne n'importe qui!).

---

ON EN PARLE EN CE MOMENT : le Printemps des poètes, Philippe Jaccottet.


"L'effacement soit ma façon de resplendir" (Que la fin nous illumine. )

Philippe Jaccottet s'attache à rechercher la parole la plus juste possible. Sa poésie, modeste, retenue, fuyant l'image, est empreinte de simplicité et de mystère.

Ses plus beaux poèmes sont des poèmes de l'âge et de la  mort égrenés des Leçons et des Chants d'en bas jusqu'à La Lumière d'hiver.

Mais la simplicité de Jaccottet ne doit pas occulter une culture immense approfondie par la traduction. Le poète a en effet traduit Goethe, Holderlin, Musil, Rilke... mais aussi L'Odyssée d'Homère, une traduction magnifique.

Philippe Jaccottet. A la Lumière d'hiver. Folioplus classiques. 2011.  1€

Homère L'Odyssée. Traduction notes et postface de Philippe Jaccottet. Suivi Des lieux et des hommes par François Hartog. La Découverte Poche. 2004.  3€

---

DES OUVRAGES À ADOPTER. ILS SONT DANS NOS RAYONS DEPUIS LONGTEMPS : des polars venus du froid. Une bonne plongée dans des univers glauques, du très noir.

Mais pourquoi la lecture des policiers nordiques nous plaît-elle autant?

D'après Nicolas Bernard, le succès viendrait des ingrédients suivants : des polars qui sont avant tout des pamphlets sociaux, des personnages enquêtrices et enquêteurs complexes, qui ont des problèmes de santé, de couple, d'argent et qui sont davantage des anti-héros que des héros ; et puis il y a les paysages, le climat, si étrangers aux  paysages urbains des grandes villes du polar américain.

Pour en savoir plus :

https://www.liberation.fr/grand-angle/2007/06/26/le-nouveau-polar-venu-du-nord_96882
Le Polar nordique entre réalisme social et conscience politique. Nicolas Bénard. Nordiques N°7. Printemps été 2005

En vente à la ressourcerie :

Les Suédois

• Millenium

La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette. Millenium 2. Stieg Larsson. Actes noirs Actes sud 2006. 2€

Ce qui ne me tue pas. Millenium 4. David Lagercrantz. Babel Noir 2015. 1€

• Camilla Lackberg, grand prix de la littérature policière en 2008

Le Gardien de phare. Babel noir 2010. 1€

L'Oiseau de mauvais augure. Babel noir 2013. 1€

• Asa Larsson, grand prix du meilleur roman policier suédois en 2007

La Piste noire. Le Livre de poche 2015. 0,50€

 Les Islandais

•  Arnaldur indridasun. Prix du polar européen 2008

L'Homme du lac. Points 2008. 0,50€

Opération Napoléon. Points 2016. 0,50€

• Ragnar Jonasson

Snjor. Points 2016. 0,50€

Mork. Points 2017. 0,50€

---

C'EST CHOUETTE ET CE N'EST PAS CHER ! La Forêt secrète

"La forêt secrète, monde étrange où des scarabées découpent et collent leur nid de feuilles, où les fourmis, par milliers, se font la guerre entre deux tiges de lierre terrestre. Univers encore à explorer, avec sa république des nids des cimes et du sol, peuplés de créatures de toutes plumes et de tous chants ; monde curieux où se côtoient tendres et violents, espiègles et peureux, bêtes de l'ombre et de la lumière, peuple étrange de la forêt secrète."(Extrait de la 4ème de couverture).

René Hausman (1936 -2016), amoureux de la nature et des mondes légendaires, a écrit et illustré cet ouvrage sur les animaux de la forêt. Auteur de bandes dessinées, il est aussi célèbre pour sa série Bestiaire dans le journal Spirou. Mais il préférait de loin l'illustration à la bande dessinée. Et nous, nous ne nous lassons pas de rêver devant ses dessins expressionnistes et charbonneux.

La Forêt secrète. Textes et dessins de René Hausman. Dupuis. 1967. 6€

---

LA SURPRISE DU JOUR : un  carnet de chansons de soldat. Anonyme.

Ce carnet de chansons  a été fabriqué par un soldat durant le mois d'août 1899, au Cap Figalo, en Algérie.

L'écriture manuscrite à la plume et encre noire est magnifique.

Ce sont des chansons du répertoire, plutôt sentimentales ou grivoises. Elles sont illustrées par des dessins au crayon à papier. Dessins originaux ou simples copies d'illustrations existantes ? Difficile pour nous de trancher.

Le carnet de 271 pages comporte un sommaire de toutes les chansons et est très soigneusement relié.

"À l’époque, les gens chantaient tout le temps, décrit Bertrand Dicale, spécialiste de la chanson française et auteur de 'La Fleur au fusil, 14-18 en chansons' aux éditions Acropole. Le disque était alors absolument marginal. Il n’y avait pas de gramophone ni de radio. Les gens recopiaient les partitions pour les chanter. Cela faisait partie de la vie quotidienne. Tout le monde avait des carnets de chant".

Le carnet de chansons  : 15€

 Pour aller plus loin.

https://journals.openedition.org/siecles/2754

https://www.france24.com/fr/20170902-grande-guerre-carnet-chansons-poilus-musique-arts-patriotique-grivois

---

LE TEXTE DU JOUR :   Les Femmes de lettres du XIXème vues par La Documentation française  en 1950.

La Documentation photographique, revue bimestrielle publiée depuis 1947 par la Documentation française (éditeur public rattaché au Secrétariat général du gouvernement) est une revue destinée aux professeurs d'histoire et géographie. Le moins que l'on puisse  dire, c'est qu'en 1950, le commentaire épouse sans complexe la misogynie des hommes du 19ème siècle.  La femme écrivain, laide à souhait, "griffonne" et se perd quand l'homme se livre à un travail de forçat. A aucun moment l'auteur ou les auteurs du commentaire ne nous montrent qu'ils mettent à distance ce point de vue sur le Bas-bleu caricaturé par Daumier.

La Vie française à travers les âges. La Documentation photographique. Hors série 1950. 5€

---

INFORMATIONS PRATIQUES

Le prix des livres

Livres de poche: à partir de 0,50€

Livres grand format: à partir de 1€

Livres avec gommettes bleues: 2 ex – 0,50 €

Livres avec gommettes vertes: 5 ex – 0,50

Livres enfants : prix étiqueté

Beaux livres,livres spécialisés: prix étiqueté

Livres anciens: prix à l'intérieur de l'ouvrage

Les livres sur Le Bon coin: cliquer ici

Nous mettons sur « Le Bon coin » les livres qui ont un peu de valeur : livres spécialisés, livres un peu anciens ou ouvrages non réédités. En général, ils sont à plus de 10 euros.

Nous écrire: librairie@cerr.fr. Réponse dans la semaine.

Si vous recevez ce mail, c'est parce que votre adresse est tombée, pas du tout malencontreusement, dans notre escarcelle. Dans le cas où vous ne souhaiteriez plus recevoir de nos nouvelles, cliquez sur les liens ci-dessous.