21 octobre 2020

Il ne suffira pas d’éteindre les lumières comme pouvait le prétendre un ouvrage destiné aux enfants dans les années 80, pour résoudre les problèmes créés par nos sociétés trop gourmandes en énergie.

Il faudra bien, comme se le propose le magazine écolo Coccinelle, apprendre à nos enfants et petits enfants à se penser comme un élément du monde parmi d'autres et non comme des maîtres de la nature.

Il faudra bien arriver à faire advenir une société où les hommes arrêtent de se considérer comme toujours mieux et plus que les femmes. Françoise Héritier nous invite ainsi à dissoudre la hiérarchie.

Il faudra bien développer empathie, esprit de partage et de solidarité envers ceux qui ont subi ou subissent exils forcés, guerres et totalitarismes. Et quoi de mieux que la lecture de la trilogie des jumeaux d'Agota Kristof pour essayer de se mettre à la place de nos frères humains si proches ?

Et on peut tout de même rêver d'utopie en se plongeant dans une lecture au long cours: le Cycle de Terremer, la saga épique d'Ursula Le Guin.

Bonnes lectures !

Si cette lettre vous plaît et que vous souhaitez la partager, n'hésitez pas à la transférer en indiquant la procédure pour s'abonner: il suffit d'aller sur www.cerr.fr et de donner votre adresse mail en cochant la bonne case, puis de confirmer en cliquant sur le mail que vous aurez reçu par la suite (pour éviter que n'importe qui abonne n'importe qui!).

ON EN PARLE EN CE MOMENT

Masculin/Féminin. La Pensée de la différence

« Pour quelles raisons l'humanité dans son ensemble a-t-elle développé des systèmes de pensée valorisant le masculin et dévalorisant le féminin et traduit ces systèmes de pensée en actions et en situations de fait ? ». Telle est la question que s'est posée Françoise Héritier et à laquelle elle répond dans le premier tome  de Masculin/Féminin. Dans le deuxième tome, François Héritier se demande quel levier serait assez fort pour sortir de l'engrenage de la domination masculine.

Françoise Héritier . Masculin/Féminin. T1 La pensée de la différence. Odile Jacob.1997. 3€. TII. Dissoudre la hiérarchie. Odile Jacob poches. 2012. 2€.

On peut prolonger la lecture de ces deux ouvrages par la lecture critique qu'en font quatre universitaires: une politologue, Lucie Bargel, une sociologue, Rose-Marie Lagrave, une historienne, Ilana Löwy et une anthropologue, Mara Viveros.

https://www.cairn.info/revue-mouvements-2003-3-page-204.htm

---

C'EST CHOUETTE ET CE N'EST PAS CHER !

Le Cycle de Terremer. Ursula K. Le Guin

Le cycle de Terremer d'Ursula K. Le Guin est composé de cinq romans : Le Sorcier de Terremer, Les Tombeaux d’Altuan, L’Ultime Rivage, trois livres publiés sous le titre générique de Terremer, Tehanu et Le Vent d’ailleurs, ainsi que d’un recueil de nouvelles: Contes de Terremer. Sur l'archipel de Terremer, les choses existent quand on les nomme et connaître leur vrai nom permet d'avoir du pouvoir sur elles. Le pouvoir ne tient pas à des potions ou des baguettes magiques mais à la connaissance de ce qui se tient derrière les choses.

Cette saga épique fournit en 2006 sa matière première au dessin animé de Goyo Miyazaki, Les Contes de Terremer. Et nous disposons de tous les tomes !!

Terremer – Tehanu - Contes de Terremer – Le vent d'ailleurs – Livre de poche. 3,50 les 4 volumes.

 

DES OUVRAGES À ADOPTER. ILS SONT DANS NOS RAYONS DEPUIS LONGTEMPS. La trilogie des jumeaux. Agota Kristof.

 

Le Grand cahier (1986).

« Nous arrivons de la grande ville, nous avons voyagé toute la nuit » . Dans la grande ville la guerre fait rage. Pour l'éviter, une femme dépose ses deux jumeaux chez leur grand-mère à la campagne. Pour supporter la séparation, l'exil, la guerre, le malheur, les deux enfants s’astreignent à rédiger une suite de "compositions" dans un grand cahier. Ils édictent leurs propres règles qui reposent essentiellement sur des interdits. Les mots anciens, ceux en particulier de la tendresse et du lien, sont considérés comme dangereux: « Ces mots nous devons les oublier, parce qu'à présent personne ne nous dit des mots semblables et parce que le souvenir que nous en avons est une charge trop lourde à porter (p17). A la fin du Grand cahier, les jumeaux sont séparés sans que l'on sache qui est resté et qui a réussi à franchir la frontière. « L'un de nous s'en va dans l'autre pays. Celui qui reste retourne dans la maison de grand-mère ».

La Preuve (1989)

Un narrateur raconte la vie de Lucas, l'un des jumeaux, celui qui est resté à la frontière de ce pays totalitaire. Il y a d’abord Yasmine et son fils Mathias qu’il recueille, puis Clara la veuve dont il fait sa maîtresse, Victor le libraire alcoolique qui rêve d’écrire un livre, Peter le cadre du parti homosexuel… Autant de portraits d’hommes et de femmes meurtris dans leur chair ou leur âme, autant d’histoires tristes, de vies brisées, de solitudes...

Lucas attend Claus, le jumeau qui aurait réussi à quitter le pays, c'est pour lui que Lucas écrit sa vie dans un grand cahier.

Lucas disparaît et Claus, le jumeau, arrive en ville…Un frère a-t-il seulement existé ?

Le Troisième mensonge (1991)

La dictature est tombée. Pour vivre, pour survivre, il a fallu mentir toutes ces années. Dans la première partie, Lucas cherche son frère Claus ; il pense le retrouver dans la maison de leur enfance.

Dans la deuxième partie, Klaus (noter le changement de graphie) reçoit son frère et ne le reconnaît pas. La liberté retrouvée n'est pas synonyme de vérité. La vérité ne serait alors qu'un mensonge de plus car "un livre, si triste soit-il, ne peut être aussi triste qu'une vie".

Avec une écriture détachée et minimaliste, Agota Kristof, auteure hongroise ayant fui son pays en 1956, brosse le portrait de la dictature dans ce qu’elle a d’universel et de destructeur pour l’individu.

Le Grand Cahier N° 41. 0,50 cts. La Preuve, Point N°42. 0,50 cts. Le Troisième mensonge. Points N°126. 0, 50 cts.

---

LE TEXTE DU MOIS

 En 1976 et jusqu'en 1985, , un an avant Tchernobyl  comment expliquait-on aux enfants les différentes façons de réaliser les économies d'énergie ?

 

Nous sommes en 1976, le choc pétrolier n'est pas loin. Aussi, le livre documentaire d'Alain Grée sur l'énergie s'ouvre-t-il sur la nécessité d'économiser. Achille est assis et lit le journal ; Bergamote est debout se livrant à une activité spécifiquement féminine : se brosser les cheveux.

« Très souvent , les magazines et débats télévisés affirment que l'homme gaspille parfois l'énergie sans motifs valables. Alors que chacun devrait faire son possible pour l'économiser.

- Ils n'ont pas tort, déclare Bergamote en brossant ses cheveux. La Maîtresse a dit que l'on ne doit jamais rien gaspiller !

 Achille replie son journal.

- C'est tout à fait juste et je ne connais pas de meilleur conseil ».

Bergamote et Achille vont voir un ingénieur, M Cyprien, qui leur conseille de ne pas s'emballer « économiser, c'est bien, savoir comment, c'est mieux »

M Cyprien entreprend d'abord de leur expliquer ce qu'est l’énergie : L'énergie nucléaire se taillant la part belle. Aucune mention d'éventuels déchets nucléaires, aucun problème de sécurité, tout est prévu !!

 « Les Grandes nations modernes ont eu recours à l'énergie nucléaire. D'ici à l'an 2000 ce moyen de production assurera la plus grande partie de nos besoins."

 Puis nous revenons dans les dernières pages à la question posée au départ.

« Et comment peut-on économiser l'énergie ? demande Bargamote

- en faisant une distinction entre économiser et gaspiller. Allumer une lampe le soir est indispensable, la laisser brûler sans raison pendant le jour est inutile.

Mais Bergamote et Achille n'ont rien compris.

Le dimanche, ils décident donc de s'éclairer à la bougie, de cuisiner et de se chauffer au bois, (C'est Bergamote qui cuisine ) de balayer, de faucher, de faire du vélo, d'utiliser la chignole et de laver les habits à la main. C'est épuisant et quel ennui.

Le repoussoir :  un monde où l'on s'éclaire à la bougie.

Le monde idéal un an avant Tchernobyl  : la femme à la cuisine avec tout le confort électroménager ou dans sa salle de bain en train de se pomponner. L'homme occupé à lire le journal. Les temps de loisirs communs étant consacrés aux promenades en voiture et à la télévision.

Le début du livre recommande d’économiser sans gaspiller, la fin du livre recommande d'économiser sans gaspiller. Comment ? Le seul exemple donné est celui de ne pas allumer de lampes électriques pendant la journée.

Pour le reste, ne nous faisons pas trop de soucis l'énergie nucléaire est là pour résoudre tous les problèmes !

Depuis, il y a eu Tchernobyl, Fukushima, il se murmure de plus en plus souvent qu'il y aura inévitablement un nouvel accident nucléaire. Quant au retour à la bougie, certains toujours plus nombreux, y sont déjà, non pas parce qu'ils économisent mais parce que dans notre société d'abondance on coupe l'électricité à ceux qui ne peuvent pas payer !1.

L'Energie. Alain Grée. Casterman 4ème édition 1985. 3 €

1Rien qu’entre janvier et septembre, les fournisseurs d’énergie ont effectué plus d’interventions que sur toute l’année 2018. Le médiateur de l’énergie tire la sonnette d’alarme: http://www.leparisien.fr/economie/les-coupures-d-electricite-pour-impayes-explosent-08-10-2019-8168346.php

---

INFORMATIONS PRATIQUES

Le prix des livres

Livres de poche: 0,50€

Livres grand format: 1€

Livres avec gommettes bleues: 2 ex – 0,50 €

Livres avec gommettes vertes: 5 ex – 0,50

Livres enfants : prix étiqueté

Beaux livres,livres spécialisés: prix étiqueté

Livres anciens: prix à l'intérieur de l'ouvrage

Les livres sur Le Bon coin: cliquer ici

Nous mettons sur « Le Bon coin » les livres qui ont un peu de valeur : livres spécialisés, livres un peu anciens ou ouvrages non réédités. En général, ils sont à plus de 10 euros.

Nous écrire: librairie@cerr.fr. Réponse dans la semaine.

Si vous recevez ce mail, c'est parce que votre adresse est tombée, pas du tout malencontreusement, dans notre escarcelle. Dans le cas où vous ne souhaiteriez plus recevoir de nos nouvelles, cliquez sur les liens ci-dessous.